Année électorale pour trois grands pays pétroliers d'Afrique

22 Jan 2019 - 02:00

Nigeria, Algérie, Libye. Trois grands pays producteurs africains de pétrole vont aux urnes en 2019. Ce qui pourrait réorienter l'avenir de leur secteur des hydrocarbures. C'est en tout cas ce que promettent candidats et investisseurs. Premier producteur africain de pétrole, le Nigeria doit élire son président le mois prochain. Le candidat de l'opposition Atiku Abubakar a déjà donné le ton mercredi dernier en promettant ni plus ni moins de privatiser la compagnie pétrolière nationale, la NNPC et la compagnie d'électricité. « A moins de démanteler ces organisations mafieuses, a-t-il estimé, nous ne pourrons pas progresser. Même s'ils veulent me tuer, je m'engage à mener ces privatisations. » Privatisation peu crédible La privatisation même partielle pourrait être une solution au problème chronique de liquidités de la compagnie nigériane, lorsqu'elle doit développer des gisements en partenariat avec des compagnies étrangères, ce sont ces dernières qui doivent avancer l'argent et se faire